Posté le 30 mai 2022

Le « pouvoir d’agir » fait évoluer les fonctions des travailleurs sociaux

Le mercredi 25 mai, Véronique Trillo et Marlène Marty, formatrices à Polaris Formation organisaient une journée d’étude consacrée à l’évolution des fonctions des travailleurs sociaux dans un secteur où l’on repense la place des personnes accompagnées en leur redonnant le « pouvoir d’agir » sur leur propre parcours de vie.

La journée s’est ouverte sur une conférence de Philippe Bourcy, Educateur spécialisé de formation et aujourd’hui Directeur du complexe ouest Limousin Adultes ALEFPA, qui a exposé la façon dont les politiques sociales influent sur les dispositifs et les fonctions attendues des Educateurs spécialisés. Il a notamment parlé de l’émergence de l’inclusion depuis plusieurs années qui place la personne en situation de vulnérabilité au sein d’une société qui s’adapte à elle et non l’inverse. Cette nouvelle façon de concevoir l’accompagnement bouleverse par exemple le métier d’éducateur spécialisé qui mobilise désormais les ressources de la personne afin qu’elle devienne actrice de sa vie, et capable ainsi de répondre à ses besoins et à ses envies.

Stéphane Chantegros, sociologue et formateur à Polaris Formation a poursuivi avec une intervention consacrée à la fonction de coordination dans la pensée sur les organisations. Cette fonction assure le bon fonctionnement du parcours et le plan d’accompagnement personnalisé des bénéficiaires, et se présente désormais comme un métier à part entière depuis quelques années.

Ces interventions ont été complétées par deux tables rondes animées par des professionnels du secteur. La première avait pour thème les nouveaux dispositifs, les nouveaux métiers et les nouvelles façons d’exercer les métiers de l’accompagnement, avec la participation de Soizic Guilloteau, Coordinatrice du PCPE autisme 87, Sébastien Penot, Educateur spécialisé qui exerce en libéral, Sandrine Monteil, responsable du DAPV 87 et François-Xavier Gervier, Assistant au Projet et au Parcours de Vie.

Gilles Roques, Directeur de la MECS la Bergerie, Emmanuel Pinto, coordinateur, et Florence Chédozaud, Marie Planade et David Boutet, coordinateurs de parcours à l’ADAPEI 19 ont clôturé cette journée par une table ronde axée sur les fonctions de coordination au service de la logique de parcours, en évoquant les différentes formes que la fonction peut prendre au sein des structures d’accompagnement.

PARTAGER CET ARTICLE
RETOUR AUX ACTUALITÉS