Diplôme d’Etat d’Educateur Technique Spécialisé

INFORMATION :

Accès aux formations d’éducateur spécialisé, éducateur de jeunes enfants et éducateur technique spécialisé :

– être titulaire du baccalauréat au moment de l’entrée en formation,

– ou titulaire d’un certificat ou titre homologué ou inscrit au RNCP (répertoire national des certifications professionnelles) de niveau IV,

– ou bénéficiaire d’une validation de leurs études, de leurs expériences professionnelles ou de leurs acquis personnels, en application de l’article L 613-5 du code de l’éducation.

 ► Candidats concernés par une inscription en formation initiale dans un 1er cycle d’enseignement supérieur (Elèves de terminale, étudiants, demandeurs d’emploi ou candidats en apprentissage)

 Candidats en situation d’emploi (salariés en C.D.I.,  emploi d’avenir ayant une promesse d’embauche)

 ►Rentrée 2019 : Pas de session de sélection d’organisée ni d’entrée en formation.

Le métier

Le métier d’éducateur Technique Spécialisé recouvre 3 grands domaines d’activité : accompagnement éducatif, formation professionnelle, encadrement technique de la production.

Ce professionnel a une double mission : c’est un éducateur mais c’est aussi un spécialiste de l’adaptation ou de la réadaptation professionnelle des handicapés, jeunes ou adultes.

Son action vise à favoriser l’autonomie, la réinsertion ou l’intégration dans le monde du travail.

L’ETS est un travailleur social qui contribue à l’intégration sociale et à l’insertion professionnelle de personnes handicapées ou en difficulté, par l’encadrement d’activités techniques de production au cours d’une prise en charge éducative et sociale.

Il travaille au sein d’une équipe pluriprofessionnelle en lien avec d’autres acteurs : sociaux, médicaux, économiques.… Il exerce ses fonctions dans des établissements et des services sanitaires, sociaux et médico-sociaux, dans les entreprises de travail ordinaire et protégé ou dans des dispositifs d’insertion des secteurs publics et privés.

L’ETS intervient auprès d’enfants, d’adolescents, d’adultes, d’adultes vieillissants : en situation de handicap, en situation de dépendance, en souffrance physique ou psychique, en difficulté sociale et familiale, en voie d’exclusion, inscrits dans un processus d’insertion ou de réinsertion

Le métier d’éducateur Technique Spécialisé recouvre 3 grands domaines d’activité : accompagnement éducatif, formation professionnelle, encadrement technique de la production.

Des aptitudes

Ce métier nécessite un intérêt pour les problèmes sociaux et humains, une capacité à travailler en équipe, le sens de l’organisation et des responsabilités, la maîtrise d’un métier de base et le désir de transmettre des savoir-faire.

 

 

Un diplôme

La formation est sanctionnée par le Diplôme d’état d’ETS Niveau II (gradé Licence) délivré par le Ministère de l’éducation Nationale.

 

Pour tout renseignement : Site d’Isle (05.55.34.34.34)

Diplôme d’Etat d’Educateur de Jeunes Enfants

RENTREE 2019 :

Accès aux formations d’éducateur de jeunes enfants, d’éducateur spécialisé, et éducateur technique spécialisé :

– être titulaire du baccalauréat au moment de l’entrée en formation,

– ou titulaire d’un certificat ou titre homologué ou inscrit au RNCP (répertoire national des certifications professionnelles) de niveau IV,

– ou bénéficiaire d’une validation de leurs études, de leurs expériences professionnelles ou de leurs acquis personnels, en application de l’article L 613-5 du code de l’éducation.

 

► Candidats concernés par une inscription en formation initiale dans un 1er cycle d’enseignement supérieur (Elèves de terminale, étudiants, demandeurs d’emploi ou candidats en apprentissage) : entre  janvier et mars 2019 : inscription et saisie des vœux sur PARCOURSUP – admission sur dossier et entretien.

 

Candidats en situation d’emploi (salariés en C.D.I.,  candidats en congé individuel de formation ou congé de formation professionnelle, ou autre financement (compte personnel de formation…) : entre  janvier et mars 2019 : règlement d’admission et dossier d’inscription à télécharger sur le site internet : www.polaris-formation.fr – admission sur dossier et entretien.

 

Le métier

L’éducateur (trice) de jeunes enfants est un(e) professionnel(le) du travail social et de l’éducation. Il (elle) exerce dans le cadre d’un mandat et de missions institutionnelles. Il(elle) accompagne des jeunes enfants, dans une démarche éducative et sociale globale en lien avec leur famille.

L’éducateur (trice) de jeunes enfants intervient dans une démarche éthique, dans le respect de l’altérité et de la singularité de l’enfant, de ses représentants légaux et du groupe.

Il(elle) instaure une relation éducative en adoptant une posture réflexive, c’est-à-dire qu’il(elle) questionne sa posture et son intervention et s’inscrit dans une analyse partagée de sa pratique professionnelle.

L’éducateur (trice) de jeunes enfants travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire et pluri-professionnelle. En fonction de son cadre institutionnel et de ses missions, il(elle) peut coordonner des actions éducatives au sein de la structure.

Il(elle) est également amené à développer des partenariats avec les professionnels du territoire dans les champs éducatif, culturel, social, médico-social et sanitaire. Son intervention repose sur des actions éducatives individuelles et collectives.

En veille permanente sur les évolutions du secteur sur lequel il intervient, l’éducateur(trice) de jeunes enfants développe une fonction d’expertise éducative et sociale sur la politique de la famille et le champ de la petite enfance.

Public concerné et champs d’intervention :

  • Public : Enfants de la naissance à 7 ans quelles que soient leurs spécificités avec la participation de la famille et des représentants légaux
  • Employeurs : Collectivités locales, associations, entreprises, établissements publics, les trois fonctions publiques (Etat, Hospitalière, Territoriale) …
  • Lieux d’intervention : Crèches, ludothèques, centres de loisirs, centres de vacances, Relais Assistants Maternels, hôpitaux, établissements d’accueil mères-enfants, Instituts médico-éducatifs, centres médico-psychopédagogiques (CMPP), pouponnières, maisons d’enfants à caractère social (MECS), …

 

Des aptitudes

Pour exercer ce métier, il faut être intéressé par la place des enfants dans notre société et leur développement. L’esprit d’observation et de recherche, l’imagination, la créativité, la capacité d’adaptation, de collaboration et d’innovation, constituent des qualités appréciables.

L’éducateur de Jeunes Enfants est inscrit dans une démarche professionnelle axée à la fois sur l’éducation des jeunes enfants et l’accueil des familles.

 

La formation

La formation est validée par le Diplôme d’état d’Educateur de Jeunes Enfants, de Niveau II (gradé Licence), délivré par la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS).

 

Pour tout renseignement : Site d’Isle (05.55.34.34.34)

Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé

RENTREE 2019 :

Accès aux formations d’éducateur spécialisé, éducateur de jeunes enfants et éducateur technique spécialisé :

– être titulaire du baccalauréat au moment de l’entrée en formation,

– ou titulaire d’un certificat ou titre homologué ou inscrit au RNCP (répertoire national des certifications professionnelles) de niveau IV,

– ou bénéficiaire d’une validation de leurs études, de leurs expériences professionnelles ou de leurs acquis personnels, en application de l’article L 613-5 du code de l’éducation.

► Candidats concernés par une inscription en formation initiale dans un 1er cycle d’enseignement supérieur (Elèves de terminale, étudiants, demandeurs d’emploi ou candidats en apprentissage) : entre  janvier et mars 2019 : inscription et saisie des vœux sur PARCOURSUP – admission sur dossier et entretien.

Candidats en situation d’emploi (salariés en C.D.I.,  candidats en congé individuel de formation ou congé de formation professionnelle, ou autre financement (compte personnel de formation…) : entre  janvier et mars 2019 : règlement d’admission et dossier d’inscription à télécharger sur le site internet : www.polaris-formation.fr – admission sur dossier et entretien.

 

Le métier

L’éducateur  spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d’insertion, aide au développement de la personnalité et à l’épanouissement de la personne ainsi qu’à la mise en œuvre de pratiques d’action collective en direction des groupes et des territoires.

 L’éducateur   spécialisé est un professionnel du travail social. Il exerce dans le cadre d’un mandat et de missions institutionnelles. Il accompagne, dans une démarche éducative et sociale globale, des personnes, des groupes ou des familles en difficulté dans le développement de leurs capacités de socialisation, d’autonomie, d’intégration ou d’insertion (Références : Code de l’action sociale et des familles : articles D.451-41et D.451-41-1).

L’éducateur  spécialisé  intervient dans une démarche éthique dans le respect de l’altérité. Il favorise l’instauration d’une relation à l’autre en adoptant une démarche réflexive sur ses pratiques professionnelles. Il s’inscrit dans une analyse partagée de sa pratique professionnelle dans le respect de la confidentialité des informations concernant les personnes.

L’éducateur spécialisé travaille auprès d’enfants, adultes, familles et groupes en difficulté en situation de vulnérabilité ou de handicap auprès desquels il contribue à créer les conditions pour qu’ils soient protégés et accompagnés, considérés dans leurs droits et puissent les faire valoir.

 Public concerné et champs d’intervention :

►Public : Enfants, adolescents, adultes, familles et groupes en situation de vulnérabilité ou de handicap… 

►Employeurs : Collectivités locales, associations, entreprises, établissements publics, les trois fonctions publiques (Etat, Hospitalière, Territoriale) …

►Lieux d’intervention : Maisons d’enfants à caractère social, foyers de l’enfance, foyers jeunes travailleurs, centres maternels, aide éducative en milieu ouvert, centres de prévention spécialisée, centres d’hébergement et de réinsertion sociale, unités d’hébergement diversifiées, foyers maternels, établissements scolaires, instituts d’éducation motrice, instituts médico-éducatifs, établissements d’aide par le travail (ESAT), centres médico-psychopédagogiques (CMPP), hôpitaux…

Des aptitudes

Ce métier nécessite un intérêt pour les problèmes sociaux et humains, une capacité à travailler en équipe, de la créativité, le sens des responsabilités et un engagement personnel pour exercer dans toutes les structures ou services (milieu ouvert ou internat).

Un diplôme

La formation est sanctionnée par le Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé (DEES), de niveau II (gradé Licence), délivré par le Ministère de l’Education Nationale.

 

 

Pour tout renseignement : Site d’Isle (05.55.34.34.34)

Diplôme d’Etat de Conseiller en Economie Sociale Familiale

Descriptif du métier

Définition de la profession et du contexte de l’intervention

« Le Conseiller en Economie Sociale Familiale (CESF) est un professionnel du travail social. Il exerce, dans le cadre d’un mandat ou de missions institutionnels. Il accompagne, dans une démarche éducative et sociale globale, des personnes, des groupes ou des familles dans les domaines de la vie quotidienne.1 (…)

1Code de l’action sociale et des familles : articles D.451-57-1 et D.451-57-2

Rôle et fonctions

Le conseiller en économie sociale familiale favorise la promotion des personnes dans leur environnement. Il contribue au développement du lien social et familial, à la lutte contre l’isolement, à l’inclusion sociale, à l’insertion professionnelle, à l’autonomie des personnes accompagnées et à l’exercice de la citoyenneté. Il crée les conditions de participation et de mobilisation des personnes à toutes les étapes de l’accompagnement social dans une dynamique de coconstruction.

Le cœur de métier du conseiller en économie sociale familiale est l’expertise dans les domaines de la vie quotidienne. Il s’appuie sur ses connaissances dans le champ des sciences appliquées et des sciences humaines et sociales pour transmettre des savoirs et des savoir-faire relatifs à la vie quotidienne.

Il vise la valorisation et/ou l’appropriation de compétences par les personnes, les familles et les groupes. Il élabore des préconisations et met en œuvre des actions de conseil, d’information, d’animation, de formation avec les personnes  pour améliorer leur vie au quotidien, favoriser leur autonomie et leur socialisation. Il peut être aussi amené à être personne ressource auprès de différents acteurs institutionnels et à mettre en place des actions de prévention à destination de publics cibles » (…)

Extrait du référentiel professionnel Bo – santé – Protection sociale

Solidarité n°2018/8 du 15 septembre 2018

L’exercice de ce métier requiert de bonnes aptitudes relationnelles, une ouverture aux problèmes économiques et sociaux, des capacités à l’animation, à la relation d’aide et au travail partenarial.

Les secteurs les plus divers emploient les 20 000 conseillers en économie sociale familiale actuellement en activité. Les services sociaux des collectivités locales (communes et départements), les caisses de sécurité sociale, les caisses d’allocations familiales, les hôpitaux, les entreprises privées et publiques font un large appel à eux. Ces professionnels trouvent aussi leur place dans des secteurs plus spécialisés tels que les offices HLM, les associations, établissements et services d’aide à domicile, d’accueil des migrants, d’accompagnement des personnes en situation d’exclusion et/ou de handicap, ou encore dans les associations de consommateurs, les structures assurant les actions de promotion de la santé.

 

Formation

En 2 ans : PREPARATION DU BTS en ECONOMIE SOCIALE FAMILIALE.

(120 crédits européens)

Formation à dominante interdisciplinaire organisée autour de cinq modules :

  1. Conseil et expertise technologiques : Santé – Alimentation – Hygiène – Sciences physiques et chimiques appliquées – Habitat Logement – Economie, Consommation – Méthodologie d’investigation
  2. Animation – Formation
  3. Communication professionnelle
  4. Travail en partenariat institutionnel et interinstitutionnel
  5. Gestion de la vie quotidienne dans un service ou un établissement

Formation à dominante professionnelle au travers des actions professionnelles, et des stages.

Enseignement des langues vivantes étrangères :

LV1 : Anglais / LV2

Possibilité d’effectuer le stage de 1ère année dans un pays de la communauté européenne dans le cadre de la charte Erasmus+

 

Après le BTS, en un an : PREPARATION DU DIPLÔME D’ETAT DE CONSEILLER.ERE en ECONOMIE SOCIALE FAMILIALE, Diplôme de travail social de niveau 6

(180 crédits européens), gradé Licence.

 

  • Formation largement centrée sur le terrain et finalisée à l’analyse de l’action sociale, des méthodes d’intervention et à l’élaboration d’un projet professionnel.
  • 540 heures d’enseignement centrées sur quatre domaines de compétences :

DF1 : Conseil et expertise à visée socio éducative dans les domaines de la vie quotidienne

DF2 : Intervention sociale

DF3 : Communication professionnelle

DF4 : Dynamique interinstitutionnelle, partenariats et réseaux

  • 560 heures de stage professionnel.

 

Poursuite d’études

Le DECESF permet d’accéder à des postes d’encadrement par le biais de la formation supérieure en travail social (CAFERUIS, DEIS, CAFDES). Il permet également d’accéder sous certaines conditions à des formations supérieures (Licences professionnelles…) et à des concours.

Conditions d’accès

EN DECESF

Inscription à la sélection : Dossier à retirer à partir du mois de mars auprès de l’établissement.

Conditions de sélection : Examen du dossier et entretien de motivation

 

Pour tout renseignement : Site de la Cité (05.55.34.34.34)