Posté le 9 décembre 2021

La PJJ recrute dans le cadre de l’ouverture d’un centre éducatif fermé « nouvelle génération » à Bergerac : UN ÉDUCATEUR (H/F) en contrat à durée déterminée (8 mois minimum)

Le centre éducatif fermé (CEF) est un établissement de placement judiciaire de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) du ministère de la Justice. Sont accueillis des mineurs âgés soit de 13 à 16 ans soit de 16 à 18 ans, multiréitérants ou multirécidivistes, pour une durée de 6 mois renouvelable une fois.
Dans le cadre du projet d’établissement et selon une dynamique interdisciplinaire, interinstitutionnelle et partenariale, l’éducateur (éducatrice) conduit des actions d’éducation dans un cadre pénal à partir d’une décision judiciaire de placement – prononcée au titre de la protection, de l’assistance et de la surveillance du mineur – qui le retire temporairement à sa famille.
Au sein d’une équipe pluridisciplinaire, l’éducateur (éducatrice) contribue à l’élaboration d’un projet individualisé du mineur en vue de favoriser son évolution, son insertion et de prévenir la réitération.

Il/elle est chargé(e) :
– De prendre connaissance du dossier judiciaire du mineur.
– D’articuler l’intervention avec les services ou établissements qui ont assuré une prise en charge.
– De l’accueil des mineurs placés et, le cas échéant, de jeunes majeurs.
– D’évaluer la situation sociale et familiale de chaque jeune accueilli aux fins d’élaborer des propositions d’orientation à l’intention de l’autorité judiciaire.
– D’organiser la vie quotidienne des mineurs, sur un plan individuel et collectif, au sein de l’unité en s’articulant avec les agents de l’unité.
– D’élaborer un projet individualisé pour chaque mineur (document individuel de prise en charge).
– D’accompagner et de soutenir les démarches d’insertion.
– De participer à la mission éducative de protection et de surveillance.
– De veiller à l’exécution de peines et à l’exercice de mesures de sûreté et de contrôle des obligations imposées aux mineurs confiés.

En CEF, le non-respect du placement pouvant entraîner l’incarcération du mineur, l’éducateur (éducatrice) met en oeuvre une action d’éducation contenante comprenant un programme d’activités intensif et des mesures de surveillance strictes.
L’éducateur (éducatrice) exerce son activité, sous la responsabilité des responsables d’unité éducative (RUE) et sous l’autorité du directeur d’établissement.

PARTAGER CET ARTICLE