Diplôme d’Etat d’Accompagnant Educatif et Social (AMP-AVS)

Le métier

L’accompagnant éducatif et social réalise une intervention sociale au quotidien visant à compenser les conséquences d’un handicap, quelles qu’en soient l’origine ou la nature, qu’il s’agisse de difficultés liées à l’âge, à la maladie, ou au mode de vie, ou les conséquences d’une situation sociale de vulnérabilité, et à permettre à la personne de définir et de mettre en œuvre son projet de vie. Il accompagne les personnes tant dans les actes essentiels du quotidien que dans les activités de vie sociale, scolaire et de loisirs. Ses interventions d’aide et d’accompagnement contribuent à l’épanouissement de la personne à son domicile, en structure et dans le cadre scolaire et social.

Le diplôme d’état d’accompagnant éducatif et social est structuré en un socle commun de compétences et trois spécialités : « Accompagnement de la vie à domicile», « Accompagnement de la vie en structure collective », « Accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire ».

Secteurs d’emploi

  • Accompagnement de la vie à domicile

Il intervient auprès de personnes âgées, handicapées, ou auprès de familles. Il veille au respect de leurs droits et libertés et de leurs choix de vie dans leur espace privé. Les principaux lieux ou modalités d’intervention : domicile de la personne accompagnée, particulier employeur, CHRS, MARPA, SAAD, SAVS, SSIAD….

  • Accompagnement de la vie en structure collective

Au sein d’un collectif, il veille au respect de ses droits et libertés et de ses choix de vie au quotidien. Les principaux lieux ou modalités d’intervention : EHPAD, USLD, MAS, FAM, IME…

  • Accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire

Sa mission consiste à faciliter, favoriser et participer à l’autonomie des enfants, adolescents et des jeunes adultes en situation de handicap dans les activités d’apprentissage, et les activités culturelles, sportives, artistiques et de loisirs.

Les principaux lieux ou modalités d’intervention :

structures d’accueil de la petite enfance, établissements d’enseignement et de formation, lieux de stages, d’apprentissage, d’alternance, ou d’emploi, lieux d’activités culturelles, sportives, artistiques et de loisirs, établissements et services médico-sociaux…

 La formation

L’enseignement théorique comprenant 378 heures de socle commun et 147 heures de spécialités se décompose en 4 Domaines de Formation (DF) :

– DF 1 : « Se positionner comme professionnel dans le champ de l’action sociale » (126 h socle et 14 h spécialité)

– DF 2 : « Accompagner la personne au quotidien et dans la proximité » (98 h socle et 63 h spécialité)

– DF 3 : « Coopérer avec l’ensemble des professionnels concernés » (63 h socle, 28 h spécialité)

– DF 4 : « Participer à l’animation de la vie sociale et citoyenne de la personne » (70 h socle, 42 h spécialité)

Plus une période de détermination de parcours et de validation des compétences de 21 heures.

Les candidats en situation d’emploi effectuent une période de formation pratique d’au moins 140 heures sur un site qualifiant hors employeur. La formation en situation d’emploi se déroule sur 22 mois.

Les candidats en formation initiale effectuent une période de formation pratique de 840 heures (24 semaines) réparties sur deux ou trois stages dont un au moins de 245 heures (7 semaines). La formation initiale se déroule sur 12 mois.

Conditions d’accès

Pour être admis à suivre cette formation, les candidats doivent avoir satisfait à l’examen d’entrée, qui comporte :

  • une épreuve écrite d’admissibilité* composée d’un questionnaire de dix questions orientées sur l’actualité sociale, durée de l’épreuve : 1 h 30 min notée sur 20 points.

*(sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité : les candidats titulaires de l’un des titres ou diplômes dont la liste est fixée par le ministre chargé des affaires sociales et les lauréats de l’Institut du service civique.)

  • une épreuve d’admission est composée d’un oral de 30 minutes portant sur la motivation et la capacité du candidat à s’engager dans une formation sociale à partir d’un document préalablement renseigné par le candidat, notée sur 20 points

Certification / Validation

La formation est sanctionnée par le Diplôme d’état d’Accompagnant Educatif et Social – Niveau V délivré par la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS).

 

Pour tout renseignement : Site d’Isle (05.55.01.40.52)

 

Diplôme d’Etat d’Assistant Familial

Le métier

L’assistant familial est un travailleur social dont les compétences sont attestées par un Diplôme d’Etat d’Assistant Familial.

L’article L. 421-2 du Code de l’Action Sociale et des Familles définit ainsi l’assistant familial : « L’assistant familial est la personne qui, moyennant rémunération, accueille habituellement et de façon permanente des mineurs et des jeunes majeurs de moins de vingt et un ans à son domicile », « Son activité s’insère dans un dispositif de protection de l’enfance, un dispositif médico-social ou un service d’accueil familial thérapeutique. Il exerce sa profession comme salarié de personnes morales de droit public ou de droit privé ». « L’assistant familial constitue, avec l’ensemble des personnes résidant à son domicile, une famille d’accueil ».

L’accès à la formation

Pour exercer la profession d’Assistant Familial, il est nécessaire d’être préalablement agréé. Depuis 1977, l’agrément est indispensable dès lors que la personne souhaite faire de l’accueil de mineurs à son domicile une activité habituelle et rémunérée.

L’agrément donne le droit d’exercer la profession d’Assistante Familiale. Mais il doit être distingué de l’embauche. Il conditionne l’accès à la profession, c’est un préalable nécessaire à une embauche.

 

Toute personne envisageant d’accueillir à son domicile à titre habituel et onéreux de façon permanente, des mineurs et des jeunes majeurs de moins de vingt et un ans encore pris en charge par l’aide sociale à l’enfance, est tenue, avant d’exercer cette activité, de solliciter un agrément du Président du Conseil Général de son département de résidence. La demande doit être présentée au service départemental de la Protection Maternelle Infantile (PMI). La composition du dossier est fixée par arrêté. Il comprend notamment : un formulaire de demande, un certificat médical et un bulletin n°3 du casier judiciaire de chaque personne majeure vivant au domicile du candidat.

La formation

Le décret N°2005-1772 du 30 décembre 2005 relatif à la formation des assistants familiaux institue le Diplôme d’Etat d’Assistant Familial.

 

La formation préparant au Diplôme d’Etat d’Assistant Familial comprend 240 heures d’enseignement et un stage préparatoire à l’accueil d’enfant de 60 heures, soit 300 heures de formation.

 

Cette formation s’effectue en alternance sur une amplitude de 24 mois, à raison de deux journées consécutives de 6 heures par mois. Elle est accessible aux assistants familiaux agréés en situation d’emploi.

 

La formation s’effectue après le stage préparatoire à l’accueil d’enfant (60 heures), organisé par l’employeur, dans les 2 mois qui précèdent l’accueil du premier enfant confié à un assistant familial au titre du premier contrat de travail suivant son agrément.

 

L’architecture générale de la formation découle du référentiel professionnel, celui-ci comprend 3 domaines de compétences :

 

DC1 : accueil et intégration de l’enfant dans sa famille d’accueil (140 heures)

DC2 : accompagnement éducatif de l’enfant (60 heures)

DC3 : communication professionnelle (40 heures).

Le diplôme

Le Diplôme d’Etat d’Assistant Familial (DEAF) peut être obtenu :

  • Par réussite des examens présentés à l’issue de la formation
  • Par la validation des acquis de l’expérience (VAE)

 

Seul le suivi de la formation est une condition de renouvellement de l’agrément. L’échec aux épreuves du diplôme n’est donc pas un obstacle à la poursuite de la profession.

 

A l’issue de la formation, l’organisme de formation présente les candidats au diplôme. Trois épreuves sont prévues correspondant à chacun des trois domaines de formation. Elles seront organisées en centre d’examen au niveau régional.

 

La formation est validée par le Diplôme d’Etat d’Assistant Familial, de Niveau V, délivré par la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS).

Financement de la formation

La formation est une formation en alternance pour des personnes déjà en poste.
La formation est à la charge des employeurs.

 

Pour tout renseignement : Site d’Isle (05.55.01.40.52)

CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance

Le métier

Le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance est le premier niveau de qualification du secteur de la petite enfance.

Le titulaire de ce diplôme est un professionnel qualifié qui exerce ses activités auprès de l’enfant de moins de 6 ans dans le souci constant du respect de ses besoins, de ses droits et de son individualité. Il participe avec les autres professionnels à la construction de l’identité et à l’épanouissement de l’enfant, dans le respect des choix des parents.

Il établit avec les parents une relation de confiance et crée les conditions nécessaires à un accueil et à un accompagnement de qualité.

Dans une finalité éducative, le titulaire du CAP AEPE conduit :

  • des activités d’animation et d’éveil qui contribuent à la socialisation de l’enfant, à son autonomie et à l’acquisition du langage
  • des activités de soins du quotidien qui contribuent à répondre aux besoins psychologiques de l’enfant et à assurer sa sécurité affective et physique
  • des activités liées à la collaboration avec les parents et les autres professionnels prenant en compte une dimension éthique qui permet un positionnement professionnel adapté

Il peut exercer sa profession :

  • En établissement d’accueil du jeune enfant et en accueil collectif de mineurs : multi-accueil, crèches collectives, haltes garderies, jardins d’enfant… où il peut participer à la mise en oeuvre du projet d’établissement et du projet pédagogique.
  • En école maternelle, où il mène des activités d’aide pédagogique et des activités d’entretien des espaces de vie.
  • A son domicile, en tant qu’assistant maternel indépendant, salarié de crèche familial ou d’employeur particulier, en maisons d’assistants maternels, au domicile des parents comme salarié d’employeur particulier ou d’organismes de services à la personne, où il accompagne l’enfant dans son développement, tout en réalisant l’entretien du logement et l’élaboration des repas.

 

La formation

La formation se déroule sur deux années et comprend un enseignement général, un enseignement professionnel théorique et pratique et des périodes de formation en milieu professionnel.

• Enseignement général :
Mathématiques/Sciences Physiques ; Français/Histoire-Géographie/Education Morale et Civique ; Prévention Santé Environnement ; Anglais ; Education Physique et Sportive ; Arts Appliqués

• Enseignement professionnel théorique et pratique :
L’enseignement professionnel s’articule autour de 3 blocs de compétence :

  • Bloc 1 : accompagner le développement du jeune enfant
  • Bloc 2 : exercer son activité en accueil collectif
  • Bloc 3 : exercer son activité en accueil individuel

• Période de formation en milieu professionnel :

Elle représente 16 semaines sur l’ensemble du cycle de formation, dont 8 semaines sur chaque année.

Elle se déroule auprès d’enfants de moins de 6 ans, dans les établissements d’accueil du jeune enfant (multi-accueil, crèches collectives, haltes garderies, jardins d’enfants), en écoles maternelles, et exceptionnellement auprès d’un assistant maternel agréé.

 

Pour tout renseignement : Site du Lycée Professionnel (05.55.33.22.74)

CAP Assistant Technique en Milieu Familial et Collectif

Le métier

Le titulaire du CAP Assistant technique en Milieu Familial et Collectif est un professionnel qualifié qui exerce des activités techniques de service : maintien en état du cadre de vie des personnes (remise en état et entretien des équipements et des locaux utilisés, entretien du linge et des vêtements) ; préparation et service des repas, dans le respect de la réglementation relative à l’hygiène et à la sécurité.

Les secteurs d’emploi

Le titulaire du CAP ATMFC peut exercer sa profession :

  • Au sein de services techniques des structures collectives publiques et privées assurant ou non l’hébergement des personnes (emplois polyvalents en collectivités)
  • Au domicile privé individuel ou collectif d’employeurs particuliers, par l’intermédiaire ou non de services prestataires ou mandataires de services (emplois familiaux).

Par ces activités, il contribue au bien être des personnes à leur domicile ou en structures dans le respect des règles du savoir vivre, discrétion, courtoisie, respect de la vie privée.

La formation

La formation comprend un enseignement général, un enseignement professionnel théorique et pratique et des périodes de formation en milieu professionnel.

• Enseignement général :
Mathématiques/Sciences physiques ; Français/Histoire/Géographie ; Anglais ; Education physique et sportive ; Arts appliqués.

• Enseignement professionnel théorique et pratique :
Prévention Santé Environnement ; Microbiologie ; Sciences de l’alimentation ; Connaissances de milieux d’activités structure et domicile ; Production de préparations culinaires ; Entretien des locaux, matériels, équipements, linge ; Entretien du cadre de vie (structure et domicile).

• Périodes de formation en milieu professionnel :
La formation en milieu professionnel du CAP ATMFC a une durée de seize semaines sur l’ensemble de la formation pour un cycle de deux ans, dont huit semaines sur chaque année de formation.

Elle doit s’articuler avec la formation dispensée en établissement de formation.

La formation en milieu professionnel se déroule :
• dans des structures collectives accueillant des enfants de plus de 6 ans, des adolescents ou des adultes. Il pourra s’agir d’établissements scolaires (collèges, lycées), d’établissements à caractère sanitaire et/ou social (IME, structures d’accueil de personnes en situation de handicap, maisons de retraite, cliniques, hôpitaux…), d’autres structures (foyer de jeunes travailleurs…).
• Au domicile privé des personnes : dans le cadre de structures prestataires ou mandataires : associations d’aide à domicile, associations d’insertion.

Les candidats doivent satisfaire aux conditions de vaccination et autres exigences du milieu professionnel, conformément à la réglementation en vigueur.

Durée

La formation se déroule sur 2 ans.

Le diplôme du CAP ATMFC

Les épreuves générales et professionnelles ont lieu tout au long des deux années de formation, sous la forme de Contrôles en Cours de Formation.

Conditions d’accès au CAP ATMFC

  • Sortir de 3ème
  • Entretien individuel avec les membres de l’équipe pédagogique
  • Présentation des bulletins scolaires.

Dispenses : les candidats titulaires d’un CAP, d’un BEP ou d’un Baccalauréat sont dispensés des épreuves du domaine général, et selon le type de diplôme, peuvent être dispensés de une ou plusieurs épreuves professionnelles.

Les poursuites d’études

Les titulaires du CAP Assistant Technique en Milieu Familial et Collectif peuvent envisager de poursuivre leurs études vers :
• la Mention Complémentaire Aide à domicile
• le diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS)
• un Bac Professionnel Accompagnement, Soins et Services à la Personne
• un Bac Professionnel Services de Proximité et Vie Locale.

 

Pour tout renseignement : Site du Lycée Professionnel (05.55.33.22.74)

Mention Complémentaire Aide à Domicile

Le métier

Le titulaire de la mention complémentaire aide à domicile exerce ses fonctions auprès de familles, de personnes âgées ou de personnes en situation de handicap vivant en logement privé, individuel ou collectif. Il travaille en étroite collaboration avec les différents partenaires sanitaires et sociaux intervenant auprès de ces catégories d’usagers. Sa formation technique et humaine lui permet une approche globale de la personne et de répondre, dans la limite de ses compétences et des contraintes imposées, aux besoins de vie quotidienne de ces personnes. Il contribue au maintien de leur vie sociale.

Il doit être capable, en respectant les règles de discrétion professionnelle et l’identité culturelle des personnes :
– d’appréhender les situations des personnes et leurs évolutions ;
– de concevoir, de réaliser, de servir des repas équilibrés ou conformes aux régimes prescrits ;
– de réaliser l’entretien et l’hygiène du cadre de vie, des équipements, du linge et des vêtements ;
– de contribuer aux soins d’hygiène corporelles et d’assurer le confort et la sécurité des usagers ;
– de favoriser des activités culturelles, de loisirs, de maintien et de restauration de l’autonomie ;
– de participer à la gestion familiale et aux démarches administratives courantes ;
– de solliciter les partenaires compétents.

Pour toutes ses activités, il contribue au maintien et à la restauration de l’autonomie des personnes et préserve les liens sociaux.

Les secteurs d’emploi

Le titulaire de la mention complémentaire aide à domicile est salarié d’associations, de collectivités territoriales, d’employeurs particuliers, d’organismes et services concourant au maintien à domicile.
Il occupe les mêmes emplois que le titulaire du Diplôme d’état d’auxiliaire de vie sociale.

La formation

La formation se déroule sur un an et comprend un enseignement technologique et professionnel et des périodes de formation en milieu professionnel.

• Les enseignements :
– Sciences médico-sociales
– Physiopathologie
– Techniques de services à l’usager à domicile
– Technologies du logement
– Habilitation électrique

• Les périodes de formation en milieu professionnel
Les périodes de formation en milieu professionnel doivent permettre au candidat d’acquérir, de compléter et de mettre en oeuvre les compétences (savoirs, savoir-faire, savoir-être) requises pour les fonctions relevant de l’aide à domicile.

La durée de la formation en milieu professionnel est de 16 semaines (512h) ; elle doit se dérouler, d’une part, en structures médico-sociales ou sociales accueillant des personnes handicapées ou des personnes âgées et d’autre part, au domicile privé de familles, de personnes âgées ou de personnes en situation de handicap.

Le diplôme

La Mention Complémentaire Aide à Domicile est un diplôme d’Etat. Les titulaires de la MCAD sont de droit, titulaires du diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale.

Les poursuites d’études

• Technicien de l’intervention Sociale et Familiale (TISF)
• Bac Pro Accompagnement, Services et Soins à la Personne (ASSP)
• Bac Pro Services de Proximité et Vie Locale (SPVL).

Les passerelles et dispenses

Les titulaires de la MCAD sont dispensés de 4 modules/8 pour la formation au diplôme d’Etat d’Aide Soignant et de 3 modules/8 pour la formation au diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture.

Les conditions d’admission

– L’accès à la formation est ouvert après examen de leur dossier aux candidats titulaires des diplômes suivants :
BEP Carrières Sanitaires et Sociales ; BEP Bio-Services, option agent technique d’alimentation ; CAP Petite Enfance ; CAP Employé technique de Collectivité ; CAP Assistant Technique en Milieu Familial et collectif ; BEPA Services aux Personnes ; CAPA Services en milieu Rural ; …

– Entretien individuel avec les membres de l’équipe pédagogique

– Présentation des bulletins scolaires et des livrets de stage.

 

Pour tout renseignement : Site du Lycée Professionnel (05.55.33.22.74)